tectorum var. tectorum (affine)

S. tectorum var. tectorum (affine)

Syn: S. affine Lamotte (1864)

S. affine hat heute nicht mehr den Rang einer Art. Die Pflanze wird im "Eggli" zu S. tectorum var. tectorum gestellt.

Angaben aus: Eggli, Urs (Hrsg): Sukkulentenlexikon, Bd.4, 2003, S. 364
Die dortigen Autoren für Sempervivum sind: H. 't Hart, B. Bleij & B. Zonneveld

Beschreibungen und weitere Infos

Horst Diehm (aus dem Diehmor):

IK: Sempervivum affine Lamotte, Etudes sur le genre Sempervivum, in Mémoires de l'Académie des Sciences Belles-Lettres et Arts de Clermont-Ferrand, 6(17-20): 269 (1864) // (tiré-à-part) : 15 (1864)  /   

Vorkommen: Zentral- und   Nordalpen

Erstbeschreibung: Martial Lamotte * 1. März 1820 -  + 1883 (oder Simon Gilbert Martial Lamotte ): war ein Arzt , Apotheker, Botaniker und Professor in Frankreich und Herausgeber von  "Etudes sur le genre Sempervivum" / sein Herbarium umfasst ca. 40.000 Exemplaren, zahlreiche Arten des Zentralmassivs mit fast allen Arten, Rassen oder Sorten, er beschrieb sie allein oder in Zusammenarbeit mit Lecoq

Originalbeschreibung auf französisch:  Rosettes régulières, peu compactes, grandes, de 6 à 8 cent. de diamèt., à feuilles extérieures dépassant rarement les intérieures, d'un vert foncé, à peine glaucescentes, rosées à la base, rougeâtres sur les bords au sommet, surtout en dessous, étalées-dressées, obovales-oblongues (longues de 3 à 4 cent., larges de 12 à 13 mill.), brusque ment atténuées et terminées en pointe de 2 à 3 mill., rougeâtre, avec l'extrémité blanchâtre, glabre ou garnie de quelques cils très courts ; bombées-carénées en dessous, planes en dessus, glabres ou munies de quelques poils très courts, plus abondants dans les jeunes rosettes, ciliées sur les bords, à cils courts (à peine un demi mill.), fins, dirigés en bas ou étalés. Rosettes émettant un assez grand nombre de stolons courts, munis de petites feuilles promptement sphacélées et de poils blanchâtres assez longs, glanduleux, mous, terminés par une petite rosette ovale-arrondie, à feuilles couvertes de poils blancs, très courts, abondants, persistant assez longtemps.
Tige de 25 à 30 cent., verte, assez longuement velue-glanduleuse, portant souvent un assez grand nombre de rameaux courts, bifides, étalés-dressés après la floraison, plus rarement terminés par trois rameaux. Feuilles caulinaires inférieures assez courtes, ovales-oblongues, glabres, assez brusquement atténuées-acuminées, les supé rieures ovales-lancéolées, brièvement velues-glanduleuses, plus lon guement atténuées-acuminées.
Panicule couverte de poils glanduleux, longs, mous, abondants, un peu crépus, à rameaux portant chacun de 5 à 8 fleurs moyennes (20 à 22 mill. de diamèt.), assez brièvement pédonculées (péd. inf. 2 à 3 mill de long.). Calice assez longuement velu-glanduleux, divisé au delà du milieu en 12 à 16 lobes, linéaires-lancéolés, aigus (1 mill. 1/2 de large, 4 à 4 1/2 mill. de long). Pétales d'un rose très pâle, marqués de linéoles d'un rose plus foncé, sillonnés en dessus, un peu carénés, verdâtres sur la carène, assez longuement velus-glanduleux en dessous et sur les bords, linéaires-lancéolés, brièvement atténués et acuminés au som met (2 mill. de large, 8 à 9 mill. de long.), à peine contigus dans le bas, un peu moins d'une fois plus long que le calice. Etamines à filets purpurins subarrondis à la base, légèrement hispidules-glanduleux dans le quart inférieur, égalant les styles à l'émission du pollen, à anthères ovales, de couleur rouge-saumon, brièvement mucronées. Ecailles hypogynes blanchâtres ou rosées, subglanduliformes, assez épaisses, un peu plus hautes que larges, légèrement plus larges à la base qu'au sommet qui est arrondi ou faiblement tronqué (1/2 mill. de haut environ), étalées-dressées, laissant entre elles un intervalle aussi grand que leur largeur. Carpelles oblongs-ovales (4 à 5 mill. de long.), glabres sur le dos, excepté à la naissance du style, brièvement hispidules-glanduleux sur les côtés, un peu plus longuement sur la suture, brusquement terminés en un style oblique (2 mill. 1/2 de long), verdâtre ou un peu teinté de rouge, égalant environ la moitié de la longueur du carpelle. Graines petites (2/3 de mill.), obovales-oblongues, striolées longitudinalement, de couleur jaune-fauve très clair.
Fl. – Juillet et août dans les Alpes. Commence à fleurir dans mon jardin du 25 au 30 juin et dure jusqu'au milieu de juillet.
Hab. – Partie moyenne des vallées qui descendent du Mont Vizo ! Environs d'Embrun ! (Mioche.)

Gattung
Sempervivum

Bildergalerie - © alle Bilder sind urheberrechtlich geschützt!

Fertig?
Fertig